Bring back le bricolin!

On veut du bricolin!

On parle souvent de légumes anciens, de légumes oubliés, ces produits paysans laissés de côté qui ont pourtant beaucoup de gout et beaucoup de valeur en cuisine…alors j’aimerais parler d’un légume tellement oublié qu’il est en voie de disparition: le bricolin.

Il fut un temps, j’achetais des bottes de bricolins presque toutes les semaines sur le marché à Saint-Malo. Ce chou à vache, chou à lapin, chou branche, guernisson (ou piochin faisait office du chou-kale, une autre variété de chou-feuille très répandue aux États-Unis…et un de mes légumes préférés. Puis, un beau jour, le chou-kale est arrivé en France (poussé par les bons soins et le bon blog d’une Américaine à Paris). Et peu après, le chou-kale est devenu le chouchou du beau monde culinaire en France. Il s’est répandu partout. Et…hélas…il a pris la place du bricolin sur les étals en Bretagne. Histoire vraie: Quand je suis allée au marché de Dol-de-Bretagne, marché en plein cœur des terres maraichères bretonnes, EXPRES pour trouver du bricolin (pour refaire des chips), il n’y avait pas une seule feuille. Un marchand a même voulu me vendre une botte de chou-kale à la place!

Cela n’a pas besoin d’être ainsi. Puisque les Français ont (re)pris gout pour les choux à feuilles avec le chou-kale, le terrain est prêt pour une (re)découverte du bricolin. Le bricolin se cuisine exactement, mais exactement, comme le chou-kale, sauf qu’il est plus tendre, plus sucré, plus fin et plus breton/français. Alors je dis, Bring back le bricolin! (Et j’inclus une recette de salade, façon chou-kale, pour la peine.)

Salade de bricolin (ou chou-kale) aux oignons marinés

Quand je fais une salade de chou-kale/bricolin, je commence par masser une chiffonnade de feuilles avec de l’huile pour commencer au lieu d’y ajouter une sauce toute faite. Ceci permet de bien ajuster l’acidité de la salade en mettant juste ce qu’il faut en vinaigre ou jus d’agrumes.

1 oignon rouge, coupé en fines lamelles
1 cuillère à soupe vinaigre de vin rouge
1 cuillère à soupe eau
pincée de sel, sucre
1 botte (environ 500 g.) de bricolins
2 cuillères à soupe huile d’olive

Garnitures diverses (noix, noisettes, fruits, fruits secs, céréales…)

METTEZ les lamelles d’oignon rouge dans un bol, et ajoutez le vinaigre, l’eau, le sel, et le sucre. Laissez macérer 30 minutes ou toute une nuit.

ENLEVEZ les feuilles de bricolin/chou-kale en prenant les tiges une par une et en les ‘dénudant’ des feuilles: Encerclez la tige avec 2 doigts puis tirez vers le bout de la feuille; la feuille tendre se détache donc de sa tige filandreuse.

ENROULEZ plusieurs feuilles les unes autour des autres afin de faire un cylindre compact. Coupez le cylindre finement pour faire la chiffonnade des feuilles. Continuez avec toutes les feuilles, puis transférez les feuilles à un saladier. Ajoutez l’huile d’olive et une pincée de sel.

MASSEZ la chiffonnade de feuilles avec vos mains 2 à 3 minutes afin de bien les imbiber d’huile. La couleur deviendra plus foncée et la masse diminuera. Une fois que la salade est bien tendre, assaisonnez avec un peu du vinaigre de macération des oignons ou bien du vinaigre ou du jus d’agrumes. Salez, poivrez et garnissez des oignons égouttés et de votre choix de garnitures.

Print Friendly, PDF & Email
2019-02-01T10:35:43+00:000 commentaire

Laisser un commentaire