A Cancale, j’ai la grande chance d’avoir des voisins italiens qui aiment parler cuisine presque autant qu’ils aiment cuisiner. Dernièrement (autour d’un énorme morceau de Parmigiano Reggiano et une bonne bouteille de Prosecco), notre conversation tournait autour du cavolo nero—une variété italienne de chou-kale. Et puis, on est passé au chou bricolin. Et puis, par association—on a parlé des pâtes au cavolo neroqu’on pourrait faire avec du bricolin. La recette ici est vraiment la recette de base italienne – j’ai juste donné des quantités précises. On peut contourner cette idée de cuire le bricolin avec les pâtes pour toutes les sauces…et toutes les feuilles vertes qui ressemblent au cavolo nero. Imaginez donc un spaghetti carbo au bricolin, des tagliatelles Alfredo au chou-kale, ou pourquoi pas des papillons aux fanes de légumes (navet, radis)…

Pâtes au cavolo nero/bricolin/chou-kale

Voici les quantités par personne…il suffit donc de multiplier pour le nombre de convives. Dans la photo, j’ai fait la recette avec des fusilli aux lentilles corail (sans-gluten), mais toutes les pâtes conviennent à la recette.

100 à 125 g. pâtes
100 g. feuilles de bricolins, , dénudées des tiges et déchirées en gros morceaux
½ gousse d’ail, émincée
1 pincée de piment fort concassé ou 1 pincée de piment d’Espelette ou de piment de Cayenne
1 à 2 cuillères à soupe huile d’olive
Fromage râpé, facultatif

FAITES CUIRE les pâtes selon les instructions données dans une grand casserole d’eau. 5 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les feuilles de bricolin (ou autre) à la casserole.

PENDANT LA CUISSON des pâtes, faites suer l’ail et le piment dans l’huile 30 secondes à 1 minute dans une petite poêle.

EGOUTTEZ les pâtes et les feuilles de bricolin…en réservant une bonne tasse d’eau de cuisson. Retournez le mélange à la casserole avec l’huile et l’ail, et ajoutez un peu d’eau de cuisson des pâtes pour lier la sauce. Salez et poivrez, et servez avec du fromage râpé.

Print Friendly, PDF & Email