MY CANCALE KITCHEN

Quand j’ai visité ma maison à Cancale pour la première fois, j’ai surtout flashé sur la cuisine. Grande, lumineuse, avec une petite vue de mer, elle convenait à merveille à mes besoins de journaliste culinaire et à mon rêve de m’installer au bord de la mer en Bretagne . Depuis, c’est dans cette cuisine—dans ‘My Cancale Kitchen’ (ma cuisine à Cancale en anglais)—que je crée et teste de nouvelles recettes pour des sites et des revues américaines, que je prépare des repas pour (et avec !) mes amis. Et c’est dans cette cuisine que je vous invite pour des ateliers qui sont bien plus que des cours de cuisine. Echanges, découvertes, astuces, et rigolades sont également au menu du jour. Car il n’y a pas que ce qu’il y a dans l’assiette pour rendre un repas délicieux.

AMERICAINE…ARMORICAINE…

En plein cœur du port de la Houle à Cancale, je suis entourée de merveilles gustatives. Les parcs à huîtres, certes. Mais aussi…Les bouchots de moules. Les petits chalutiers de la baie. Les champs maraichers du pays de Dol. Les fermes laitières dans les terres. Les vergers de pommes et les jardins fruitiers parsemés un peu partout dans la région, les petits producteurs de viande, de porc et de volaille…bref, tout ce dont une cuisinière (professionnelle ou non) pourrait rêver. Cette abondance inspire continuellement *ma* cuisine, tout comme *mes vies antérieures*: Mes origines du Sud des Etats-Unis. Mes années à New-York en tant que pâtissière et amateur de cuisines d’ailleurs. Ma période californienne quand je vadrouillais les quartiers de Los Angeles. Sans parler des voyages imaginaires que je prends à travers les livres de cuisine que je dévore. Le résultat est un carnet de recettes créatives et décontractées, riche en saveurs et surprises.

SIMPLE, SAIN, ET BON.

Ces trois mots résument une grande ligne de *ma* cuisine, liée à mes péripéties professionnelle. Mon premier boulot de journaliste culinaire fut chez un éditeur qui exigeaient des recettes faciles et publiait toutes les valeurs nutritionnelles. Une chose sûre: l’espace sur la page de magazine et les chiffres des analyses ne mentent pas ! J’ai donc appris à simplifier les recettes, à réduire le gras et le sucre, et (surtout!), et à trouver des astuces qui boostent les saveurs. Deuxième poste, rebelote : Rédactrice de la plus grande revue végétarienne aux Etats-Unis (qui AUSSI publiait les valeurs nutritionnelles) j’ai dû vite devenir experte en cuisine végane, sans-gluten, simplissime (recettes ‘5 ingrédients’ et ‘30 minutes,’ ‘1-casserole’)…sans sacrifier une once de goût ni de plaisir à déguster.

LOCAL, DE SAISON, ANTI-GASPI

Cest le b.a.-ba de la bonne cuisine. Point. Qu’elle soit française, américaine, internationale ou un melting-pot de tout. Au cours de tous les ateliers, vous verrez ces atouts en action. On parlera des choix de produits, gardera les épluchures et les zestes, cuisineront les fanes et les bouts qu’on jetait autrefois et retrouvera une cuisine qui est à la fois économe et généreuse.